AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Ysaline Mnémosyne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ysaline Mnémosyne
Lycan
avatar

Messages : 2
Messages rp : 0
Date d'inscription : 07/11/2010

Identification
Âge: 200 ans
Statut: Mercenaire
Relations:

MessageSujet: Ysaline Mnémosyne   Dim 7 Nov - 22:10

Personnage prédéfini ? : Non


Nom : Mnémosyne
Prénom : Ysaline



Âge : d’apparence elle a 16 ans, mais elle en a 200.

Orientation sexuelle : à voir …
Rang : Lycan
Statut au sein de la meute : Mercenaire

Apparence en tant que Loup : Elle a un pelage noir, très épais mais très doux. Il est ni trop long ni trop court. Toujours très bien entretenu, il a des reflets brillant au claire de lune. Elle est assez imposante pour une louve. Pas pour autant grosse, elle est plutôt musclée. Elle se déplace avec une certaine agilité, qui est gracieuse, et bien sur sans bruit.
Ses yeux sont le reflet de sa chevelure en tant qu’humaine, c'est-à-dire une teinte rose.

Physique en tant qu'Humain :
Rose est la couleur de ses cheveux. Ils sont lisses et souples. Ysaline a une frange qui lui tombe un peu devant les yeux. Elle se les attache rarement donc ils tombent jusqu'à ses omoplates. Elle a un visage assez fin, ni blanc ni bronzé, juste ce qu’il faut. Elle a une jolie petite bouche, quand elle réfléchit, elle se mordille les lèvres ce qui rajoute à son charme. Quand elle sourit, son nez se plisse légèrement. Elle a de grands yeux couleur noisette clair. Elle n’est pas forcément de grande taille (1m69), elle pèse 47kg, majoritairement du muscle. Elle porte souvent des bottines noires à talons hauts, quand elle change de chaussures c’est pour mettre ses escarpins fétiches … rose. Ses tenues varient selon son humeur mais c’est souvent un jean slim très moulant mais très confortable. Son haut est un bustier blanc qui met sa poitrine généreuse en valeur. On peut voir aussi son tatouage, sur son épaule droite, des petites traces de pattes canines, trois traces en tout.
Sa démarche est toujours très élégante et gracieuse. D’ailleurs elle-même l’est toujours.


Caractère :

Au première abord, elle peut paraître très hautaine. Peut être est-ce son regard, où peut être la façon dont elle regarde les gens qu’elle ne connaît pas. Elle n’accorde que sa confiance au bout d’un long moment mais ce n’est pas pour autant qu’elle est insociable, au contraire. Elle est souvent souriante, même quand elle n’en a pas envie. Elle ne montre jamais ses faiblesses. Elle aime les fêtes, la musique, être entouré de personnes. Elle aime aussi la lecture. Elle s’aime, et elle le montre. Elle n'aime pas la solitude, le bruit. Elle est très têtue, il est extrêmement difficile de la faire changer d’avis sur quelque chose, par exemple, sur les vampires. Elle les déteste avec une force inimaginable pour quelqu’un de son envergure. Ysaline n’est pas très nulle au combat, d’ailleurs elle aime ça. Elle n’hésite pas à dire ce qu’elle pense, même si des fois c’est blessant. C’est une forte tête, elle n’aime pas qu’on la contre dise, elle a du mal à reconnaître ses torts. Elle peut être très mauvaise avec les gens qu’elle n’aime pas. Elle peut aussi être violente.
Sous forme de loups, il est rare qu’elle ne provoque pas quelqu’un juste pour s’amuser. Elle est joueuse mais elle sait être sérieuse quand il le faut. Elle a un bon esprit de meute, ce n’est pas le genre à trahir. Elle aime se transformer en loup, car il est plus facile de passer inaperçu dans le foret. Un endroit qu'elle a d'ailleurs toujours apprécier.


Histoire :

Ysaline vit le jour au 19e siècle, dans une petite maison, tellement petite qu’il n’y avait qu’une seule pièce. Le feu crépitait dans un coin de la pièce quand elle poussa son premier cri et sa mère le dernier. L’accouchement c’était tellement mal passé, que ça mère ne survécut pas. Quand son père rentra du labourage des champs, il les retrouva, elle dans les bras inerte de sa mère, allonger sur le lit taché de sang. Il poussa un long cri de désespoir, ce qui fit accourir les 5 fils qui étaient resté à l’extérieur pour ranger le matériel. Ils se mettent alors à pleurer en découvrant le corps de leur mère. C’est la plus âgé des fils qui découvrit Ysaline, minuscule dans les couvertures posé sur la poitrine de sa mère. Elle dormait, mais elle était faible. Son frère la prit dans ses bras, ce qui la réveilla, elle poussa un faible cri. C’est ce qui alerta le reste de la famille. Le père lui confectionna un biberon dans lequel il mit du lait de chèvre. La laissant au bon soin de ses frères, il alla s’occuper de sa femme.
Voila comment commença la vie d’Ysaline.

Sa vie se déroula aussi normalement que possible, elle s’occupait de la maison et des chèvres de la famille pendant que les hommes de la maison labouraient les champs. Toute la famille vivait de peu, mais l’amour était le mot clef dans la maison. Elle n’allait pas à l’école mais son père lui apprit à lire et à écrire, comme il avait fait avec ses autres fils. Mais malheureusement, aucun d’entre eux ne pouvait bon usage de se don, ils étaient trop loin de la ville et ils ne voulaient pas abandonner leur père. Ils restèrent donc tous dans la petite maison à l’écart de tous.
Ysaline avait un tempérament curieux, elle lisait beaucoup, enfin tous le peu de livres qui se trouvait dans la maison était déjà passé entre ses mains. Alors quand il n’y avait plus personne pour la surveiller, elle partait explorer les alentours de la maison. Et de plus en plus loin dès qu’elle le pouvait.

C’est vers ses 15 16 ans qu’elle sortit la nuit, quand toute la maison sommeillait lourdement. Elle aimait cette atmosphère angoissante. Cette nuit la restera à jamais dans sa mémoire. Elle attendit que tout le monde dorme profondément pour sortir sans bruit de son lit, elle mit un châle sur ses épaules, et passa la porte discrètement. Elle courut, pieds nus, dans les feuilles mortes de l’automne, pendant un long moment avant d’atteindre l’endroit qu’elle avait découvert la veille. Elle s’arrêta et resta bouche bée, sa respiration était sifflante à cause de la course qu’elle avait effectuer. L’endroit devant elle n’était plus tout à fait comme celui qu’elle avait découvert la veille, de jours. Elle s’assit sur un rocher et respira doucement pour reprendre son souffle. Le froid de la pierre, passa à travers sa fine chemise de nuit mais elle n’y fit pas attention. Elle était concentrée sur le lieu magnifique qu’elle venait de découvrir, un immense lac se trouvait devant là où elle c’était assise. Le lac n’était plus bleu mais presque blanc. On y voyait très bien le reflet de la lune. Elle quitta des yeux le lac pour regarder la lune. Elle était pleine. Ce qui fit sourire Ysaline car elle venait tout juste de finir un livre qui parlait de loup qui se transformait en humain les jours de pleine lune. Bien sur elle n’y avait pas cru. Elle disait toujours qu’il fallait voir quelque chose pour le croire, or elle n’avait jamais vu cela, elle n’avait d’ailleurs jamais vu de loups, alors qu’elle vivait près d’une foret. Elle rebaissa son regard vers le lac, elle sursauta car à son grand étonnement, elle vit quelqu’un de l’autre côté du grand lac, du moins c’est ce qu’elle cru car à la seconde où elle clignait des yeux, il n’y avait plus personne. Elle se passa une main dans les cheveux en soupirant. Ces livres commençaient à lui monter à la tête. Elle rebroussa donc chemin en se jurant de revenir le lendemain.

Et c’est ce qu’elle fit pendant un certain temps, dans le folle espoir de revoir cet personne mais ce n’était plus la pleine lune. C’est ce détail qu’elle préférait ignorer et qui était la clef pour revoir l’inconnu. Ce n’est qu’au bout de plusieurs nuits, qu’elle le revit. Au début elle cru que c’était son imagination, mais non, il y avait bien quelqu’un qui l’observait. Sans le quitter des yeux, elle alla s’asseoir sur le rocher de la première nuit. Un imperceptible sourire apparut sur ses lèvres. L’inconnu venait vers elle. Il faisait le tour de lac, elle attendit patiemment. Quand il arriva à bonne distance pour qu’elle puisse mieux le voir et ainsi le détailler, son cœur flancha. L’inconnu était d’une beauté mystérieuse. C’est un homme, d’une vingtaine d’année, grand, brun, yeux verts, un sourire charmant, une musculature assez développé. Un frisson s’empara d’elle, elle se leva. L’homme c’était arrêté à deux mètres d’Ysaline. Elle commença à reculer. L’homme tendit la main vers elle, et s’en cesser de sourire murmura :

-Attend …

Ysaline se stoppa net. Elle fronça les sourcils, elle se redressa. Son père l’avait mis en garde contre les hommes, elle soupirait à chaque fois qu’il lui en parlait, car elle n’en avait jamais vu, à part lui et ses frères, elle n’allait jamais en ville donc la chance d’en voir était nulle. Mais les paroles de son pète lui revinrent en tête alors qu’elle se trouvait cet homme. Elle soutint son regard, mais elle sentait ses jambes devenir molle. Elle ne comprenait pas ce qu’il lui arrivait, c’était la première fois que cela lui arrivait.

-N’ai pas peur …

L’homme avait reparlé, le regard d’Ysaline était focalisé sur ses lèvres. Charnues, à croquer. Elle avait apprit à ne pas se laisser faire, c’est pourquoi elle répliqua du tac au tac, avec la voix un peu tremblante ceci dit :

-Je n’ai pas peur.

Sa voix c’était fait plus que murmure, soupire. Puis elle partit en courant jusqu’à chez elle. Devant la maison, elle ralentit en essayant de reprendre son souffle. Elle ouvrit doucement la porte et se glissa toute tremblante dans son lit, en réfléchissant à cette rencontre. C’était encore la pleine lune, cette fois-ci elle fit le lien, ce qui la figea pendant un instant dans son lit. Alors c’était vrai. Ils existaient bel et bien. Elle finit pas s’endormir. Elle ne retourna pas au lac avant la prochaine pleine lune, elle voulait en avoir le cœur net.

Quand les premiers ronflements retendirent la pièce, elle se faufila hors de la maison. Mais elle prit soin d’emporter un couteau de cuisine. Elle ne savait pas pourquoi mais cela la rassura. Elle courut jusqu’au lac, elle s’arrêta à quelques mètres de son rocher car quelqu’un était assis dessus. Et ce quelqu’un c’était « lui ». Elle avança sans bruit mais il dû l’entendre car il se retourna en lui souriant. Il la regarda un court instant puis se retourna. Elle ne voyait que son dos pendant qu’elle se rapprochait de lui, mais son cœur battait la chamade. Elle passa une main discrète sur le couteau qu’elle avait caché sous sa chemise de nuit.

-Je t’ai attendu, dit-il quand elle arriva à sa hauteur.

Ysaline le regarda du coin de l’œil, il était encore plus beau que dans son souvenir. Un fin sourire apparut sur le visage de l’inconnu. Elle resta à bonne distance de lui, en silence. C’est lui qui le brisa en se présentant.

-Je suis Yoenaï.

-Ysaline.

-Bien, dit il en se levant et en se rapprochant d’elle.
Il lui caressa le cou, elle, elle était figé sur place. C’était la première fois qu’un homme la touchait. Après ce geste, il se recula, et lui dit à demain.

Elle dormit mal cette nuit là. Quand il fallut aller s’occuper des animaux, elle ne réagit pas trop à ce qui lui arrivait. Elle ressentit une violente douleur dans le mollet. Tellement forte que cela lui coupa la respiration. Elle tomba à terre car on la tirait. Elle perdit connaissance. Ysaline fit des rêves bizarre et pleins de douleur. Elle avait l’impression d’être écrasé, qu’on lui sautait sur le corps. Qu’on cognait sa tête contre le sol. Son corps la brûlait. Elle se sentait crier, mais elle n’entendait rien. Cela lui sembla durer une éternité.
Quand elle se réveilla, elle était en sueur. Mais la douleur dans son mollet avait disparut. Elle avait faim. Elle se redressa doucement, elle regarda autour d’elle. Elle était dans une sorte de grotte, dehors il faisait nuit et la lune était pleine. Elle frissonna en se remémorant ce qu’il lui était arrivé. Elle se demanda quand même comment elle était arrivé la. Elle sortit de la grotte. Elle vit un loup qui se rapprochait d’elle. Elle poussa un petit gémissement de peur, elle craignait devoir revivre son rêve plein de douleur. Sans crier gare le loup partit en courant de la où il était venu. Ysaline réfléchit un instant pour savoir qu’avait faire fuir le loup, elle n’eut pas le temps de prolonger ses réflexions car un jeune inconnue courait vers elle.

-Content de te voir enfin debout.

Ysaline sentit de la colère monter en elle. Mais elle ne savait pas trop pourquoi. Elle fronça les sourcils et demanda calment ce qu’elle faisait là. Il l’entraîna dans la grotte où ils s’assirent. Il lui expliqua directement qu’elle avait été transformée en lycan par un originel, Yoenaï. Elle ne comprit pas au début, Mais quand il lui dit qu’elle ne pourra plus jamais revoir sa famille, elle le gifla avec force. Elle lui demanda pourquoi, il lui donna une explication qu’elle ne comprit jamais. Elle était quelque peu en colère contre cet originel mais plus triste encore de ne plus revoir sa famille. L’homme lui expliqua qu’elle aurait une autre famille mais elle n’en avait que faire. Il lui présenta plusieurs autres lycan, dans cette même nuit, la meute d'Azghar. Ils lui expliquèrent son nouveau statut de mercenaire, avec tous les avantages et les inconvénients.

Elle découvrit les joies de la transformation, mais elle mit du temps à si habituer.

Ysaline décida d’accepter son sort. Elle parti alors avec ses nouveaux amis, découvrir le monde. Elle vécut dans différents endroits. Elle apprit à vivre en tant que lycan. Elle fit de nouvelles rencontres. Mais elle ne revit jamais Yoenaï. Elle vécut comme cela pendant une centaine d’année.

On l’avait mise en garde contre les vampires mais elle en avait rencontré que rarement, elle n’eut jamais vraiment de s’y frotter. C’est alors qu’elle fut surprise quand elle rentra chez elle, après une soirée. Elle était en compagnie d’amies, lycan aussi. Elles entrèrent dans la maison, quand elles découvrirent une scène horrible. Leurs colocataires allongés sur le sol, livides. Une sale odeur régnait dans l’air. Elle brûlait les narines d’Ysaline. C’est alors qu’une de ses amies murmura le mot vampire. Ils étaient encore présents dans la maison. Elles décidèrent d’aller leur régler leur compte.

« Je vais enfin pouvoir casser du vampire ».

Elle avait prit des cours d’arts martiaux et de défense.
Elles se mirent à la recherche de ses suceurs de sang. Quand elles tombèrent dessus, ce fut un vrai carnage, ils n’étaient que quatre et inexpérimenté. Tant mieux pour elles. Elles étaient trois. Le combat fut de courte durée. Tous les vampires étaient hors état de nuire. Elles firent rapidement les valises, et mirent le feu à la maison. Elles ne voulaient en aucun cas que la famille des suceurs de sang les retrouves et leur fasse leurs fêtes. Elles se séparèrent donc. Chacune refis sa vie de son côté.

Ysaline était heureuse comme ça. Elle aimait sa façon de vivre. Elle croisait rarement des vampires. Donc ça allait … Elle ne regrettait pas le passée.





Autre ? : Rien de particulier :p


Dernière édition par Ysaline Mnémosyne le Dim 14 Nov - 13:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Azghar
Originel
avatar

Messages : 708
Messages rp : 19
Date d'inscription : 04/06/2010

Identification
Âge: 1959
Statut: Maitre
Relations:

MessageSujet: Re: Ysaline Mnémosyne   Lun 8 Nov - 11:18

Bonjour Ysaline et bienvenue officiellement parmi nous =) !

Pour le physique et le caractère , il n'y a aucun problème . Mais pour l'histoire il y a quelques petits détails qu'il va te falloir m'expliquer ou modifier :
  • Le passage ou Ysaline se fait mordre , elle se fait a priori mordre au mollet . Par la suite elle se retrouve dans une grotte , et en tête à tête avec Yoenaï ( sous forme humaine ) or , un humain devient lycan seulement après avoir été mordu par un loup originel, et non pas par un lycan comme cela peut être sous entendu. Enfin par conséquent Yoenaï devrait être sous forme de loup puisque cela doit être un originel et que la pleine lune est passée.
  • Autre point , tu ne fais aucune allusion à la meute d'Azghar , donc il serait bien dans ton histoire de rajouter un paragraphe expliquant que Ysaline rejoint le clan de Azghar .
Merci d'avance pour les modifications :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amélia
Originel
avatar

Messages : 1146
Messages rp : 42
Date d'inscription : 02/06/2010

Identification
Âge: 1947 ans.
Statut: Maître.
Relations:

MessageSujet: Re: Ysaline Mnémosyne   Mer 10 Nov - 23:52

Bonjour et bienvenue, Ysa'
Désolée pour la réponse tardive, j'étais fatiguée hier à mon retour. Bref, je rattrape dignement mon retour en ajoutant encore des trucs à faire ! \o/
  • Il faudrait aussi, avant toute chose, aller lire et ratifier le règlement.
  • Comme l'a dit Azghar, si tu rajoutes un paragraphe dans lequel tu cites la meute d'Azghar, cela te permettra d'avoir un statut au sein de la meute. Tout sauf Errant par pitié >>'
  • Puisqu'il y a certaines choses à modifier, il serait bon de te relire également. Il y a quelques fautes de frappe notamment, qui perturbe un peu la lecture, et c'est dommage parce que j'aime beaucoup la façon dont l'histoire est contée :3

_________________

Amelia's Theme


Sign : Jezabell ♥️
Papaillon : Jack ♥️


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://coalition.forumactif.us
Azghar
Originel
avatar

Messages : 708
Messages rp : 19
Date d'inscription : 04/06/2010

Identification
Âge: 1959
Statut: Maitre
Relations:

MessageSujet: Re: Ysaline Mnémosyne   Ven 26 Nov - 0:53

Bonsoir Ysaline,

Désolé, nous n'avons pas vu tes modifications avant aujourd'hui. Tout est bon maintenant, tu es validée =)
Tu peux faire une demande de lieu de vie, et remplir ta fiche d'identification si ce n'est pas déjà fait.

Bon rp parmi nous =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Ysaline Mnémosyne   

Revenir en haut Aller en bas
 

Ysaline Mnémosyne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Coalition :: Préambule :: Les Personnages :: Présentations des Loups :: Présentations des Lycans Validées-
Sauter vers: