AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Lulu la fée finit --'

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lucian
Lycan
avatar

Messages : 7
Messages rp : 0
Date d'inscription : 07/01/2011

Identification
Âge: 1403 ans
Statut: Combattant
Relations:

MessageSujet: Lulu la fée finit --'   Mar 18 Jan - 15:16

Prénom : Lucian
Âge : 20 d'apparence, mais plus précisément 1403 ans
Orientation sexuelle : hétérosexuelle
Rang : (Originel, Lycan, Hybride) Lycan
Statut au sein de la meute : (Bras droit, espion, traitre...) combattant


Apparence en tant que Loup : (Couleur du pelage ainsi que couleur des yeux, caractéristique particulière s'il y en a)
Lucian est un loup assez grand arrivant à atteindre les 2m5 lorsqu’il est changé en lycan. Sans préférence pour courir à 4pattes et gagner en vitesse ou sur ses deux postérieurs pour gagner en force, il reste pour autant agile et donc résistant dans les combats avec les vampires.
Sa robe est d’un gris uni soyeux au toucher mais il a pourtant le contour des yeux plus sombre, noir en fait soulignant deux yeux d’un bleu clair perçant et visible de loin. De plus on pourrait dire qu’il affute croc et griffe pour la guerre mais sa tête de loup garde une assez belle gueule pour le reste.

Physique en tant qu'Humain : (10 lignes minimum)
Lucian est un homme d’une vingtaine d’année en apparence, assez grand et mesurant dans les 1m80 voir plus. Il détient des cheveux noirs comme le jais qu’il garde à une longueur assez longue pour les attacher mais sans plus, des mèches retombant sur son visage. Quant à ses yeux ils sont d’un bleu clair presque blanc attirant le regard de ces dames à coup sur. Son air narquois sur son visage n’est absolument pas volontaire. Enfin si : quand ça l’arrange.
Pour ce qu’il est de son corps, il a un corps sculpté par des siècles d’entrainement et qui par miracle n’a jamais gardé la moindre cicatrice ; Tatouage ? Non plus : quand la nature nous a bien doté pourquoi chercher à rajouter ce qui sera dans tout les cas en trop ? Cependant son corps visiblement bien entrainé n’est pas pour autant baraqué comme un gorille, ce qui lui permet de se faufiler un peu partout. Ses jambes quand à elles sont assez longues pour lui faire gagner en vitesse et agilité à tout moment si jamais son apparence humaine ne lui suffisait pas pour se dissimuler des sangsues, et ses bras musclés pour les étrangler à main nue si besoin est. Mais là encore on rappelle qu’il n’est pas baraqué comme un gorille. Autre chose ? Hum… Il a un beau cul.
Son caractère enfin se reflète sur son allure générale : il reste assez calme et posé et donc souvent détendu, bien que ses yeux laisseraient n’importe qui sur la défensive si jamais on en venait à l’énerver.

Caractère : (10 lignes minimum)
Lucian est né durant des siècles où les croyants en un dieu unique ont détruit bien des croyances et des nations, notamment celle des romaines et des grecs. Quelque part en Europe, en gaule ou plus au nord, ces croyances pourtant n’avaient d’officiel que le prêtre imposé dans une église et qui revendiquait de changer le calendrier… ou non. La belle affaire, pas grand monde ne l’écoutait… Peut être aurait-il fallut.

Lucian est né fils de forgeron, et comme la tradition le demandait, cela deviendrait son métier. Son père de toute manière s’efforça de lui apprendre tout ce qu’il savait dans ce but, de la fonte du fer à la fabrication d’arme ou d’orfèvreries reconnues partout dans le royaume. Pour le coup cette enfance était calme et paisible. Son père assez sévère le faisait lever tôt, travailler dur jusque tard mais après il était libre de faire ce qu’il voulait et bien sur après-manger il filait vite et bien pour rejoindre les autres mômes. Quant au dit prêtre qui s’était installé et les faisait prêter serment d’oublier leur croyances il n’était en rien respecté et servait plus de décoration avec sa petite chapelle qu’autre chose. On disait que dans les montagnes ou des lieux isolés on croyait encore aux druides. Mais sur les terres colonisées, déjà au 7ème siècle on n’y pensait plus.
Le métier de forgeron était pour Lucian quelque chose qui marqua durement sa vie : au moindre geste de travers ses mains pouvaient fondre que le dessus du pouce de son père. Il pouvait aussi se broyer les os à frapper trop fort. A force de travail et devenant bien vite sérieux lorsqu’il travaillait avec son père, Lucian gagna en force et en précision, une précision qui devint plus tard autant une qualité qu’un défaut : on pourrait appeler ça à présent de la maniaquerie pour de petites broutilles.

Cependant le calme se cassa de plus en plus sévèrement quand les rafles commencèrent pour éliminer les païens les plus réticents. Son père lui ayant apprit à faire profil bas et son métier étant un de ceux qui était demandé dans n’importe quel camp, sa famille autant que lui échappèrent la plupart du temps à ces attaques incessantes. Le clan y échappa la plupart du temps d’ailleurs. Mais vint une époque où on désigna son clan comme assez grand pour avoir le nom de bourgade, où des commerçants et plus encore vinrent prêchant les belles paroles, et où même lui du lever ses fesses pour aller à la messe. Le prêtre soupçonnait bien des choses mais bon. Cela passa encore une fois.
Ce qui passa moins fut les filles qu’il rejoignait par moment le soir venu pour les emmener un peu plus loin. Il était connu pour cela et ne s’en plaignait pas loin de là même ayant son petit succès car étant connu comme quelqu’un de sérieux, fiable, sympas et respectueux. Petit hic, grâce ou à cause de son père Lucian avait du mal à ne pas vouloir de lui-même corriger les défauts de toute les femmes qu’il voyait. Oh il n’en disait rien et même pour lui cela était inconscient mais il avait du mal à être charmé par une femme au point de la prendre en mariage… de toute manière on ne lui en laissa pas le temps.

A plus d’une vingtaine d’années, le prêtre sur les rotules pour qu’il se range comme tout les bons chrétiens et non reste un de ces loups vicieux qui défloraient les filles destinées à faire un bon mariage comme il l’avait fait la veille (sans réellement le savoir peut être), Lucian croisa la route d’une jeune femme qui l’envouta plus que de raison.
Elle avait des yeux et des cheveux sombres et semblait désemparées, les rafles ayant ruiné son clan à elle aussi. Connu pour l’aide qu’il donnait constamment aux femmes en détresse il l’emmena dans un coin reculé pour qu’elle puisse lui expliquer tout cela quand les légendes que lui racontait sa mère et qu’on lui demandait constamment d’oublier lui revinrent en tête. Des beautés sauvages restant éloignées des villes et des villages, que l’on ne pouvait voir que les soirs de pleine lune. Il avait peut être cru l’emmener ailleurs mais au final : pourquoi était-il dans la forêt ? Le temps de se retourner et l’ombre de cette femme lui sauta à la gorge avant de s’éloigner d’un bon le laissant le cou en sang. Les paroles de celle-ci se bousculèrent alors dans sa tête, lui parlant de vengeance, d’originels détruits, d’esprit de survie… Pour la seule raison de vouloir se venger la jeune femme avait forcé Lucian à devenir un lycan. Oh elle semblait seule, peut être la dernière de son clan et le jeune homme n’apprit que des siècles plus tard que ce genre de morsures imposées aux hommes étaient rares : l’esprit de survie dont elle avait parlé certainement.

Vengeance fut faite car à cause de cette morsure Lucian n’osa pas chercher refuge chez lui. Si les légendes sur les loups-garous dataient d’histoires antérieures au christianisme, que l’on respectait pour ces anciennes croyances les loups véritables, les lycans eux étaient crains et abattus à vue car incontrôlables à l’époque. Ayant lors de la blessure assez de raison pour vouloir survivre, Lucian s’éloigna et s’isola dans la forêt, se forçant à résister à ses colères après sa transformation. Des années durant, Lucian voyagea, fuyant autant les hommes que ce village qu’il ne pouvait plus dorénavant rejoindre. Quand il arrivait à se calmer il créait des armes chez des maitres forgerons pour avoir de quoi manger mais bien vite les instincts prirent le dessus et il put chasser et quitter la civilisation. Cette folie violente l’empêchait de se calmer auprès des humains et Lucian mit des siècles à calmer son corps, devenant alors combattant pour des êtres venus de l’est, les vikings. Sa connaissance des armes aidant, personne ne lui posait de question quand l’odeur du sang et l’action de la guerre trop forte le forçait à s’éloigner des hommes. Mais ces guerres et pillages étaient cependant le seul moyen d’apaiser cette envie de violence qui persistait en lui. Quand on commençait à se poser des questions sur son physique qui restait le même, Lucian changeait de navire tout simplement. On peut ajouter d’ailleurs que si on le surnommait loup des villes pour ses prouesse avec les filles, à présent c’était le loup des mers : m’enfin il restait le même avec les femmes. Sachant se faire apprécier et respecter Lucian avait trouvé un juste milieu pour rester maitre de lui, retournant à la forêt quand la nature lui manquait.

C’est lors d’un de ces manques où le dilemme pour choisir entre les guerres des hommes maintenant ennuyeuses, et nature si calme que sa sociabilité en prenait un coup s’arrêta. Un jour il entra sur le territoire d’un clan ayant survécu à tout ces chamboulements : le clan d’Azghar. S’il dut faire profil bas et admettre l’autorité d’un chef, sa sociabilité et le fait qu’il soit forgeron achevèrent de lui léguer une place au sein du clan, notamment en temps de guerre contre les vampires : bah quoi il fallait bien avoir des armes sous la main pour les déloger dans la journée… juste au cas où le soleil ne suffise pas, hein ? Malgré tout l’appel de la violence était trop forte et Lucian abandonna le forgeronnerie pour devenir un des combattants les plus passionnés du clan : il aimait se battre et cela se voyait. Il aimait les femmes du clan aussi : mais cette fois il préféra tout de même aller voir ailleurs pour éviter de se faire tuer.
Vint l’attaque des vampires et des humains qui acheva l’image que Lucian se faisait d’eux. Après cet évènement la moindre sangsue que le brun flairait était détruite immédiatement par une des armes qu’il confectionnait lui-même... sauf pour les plus robustes, là il changeait de forme pour attendre le jour tout simplement. Puis les siècles se succédèrent, les femmes aussi. Que ce soit dans son lit ou pour un simple sourire, par jeu, il les conquérait toute pour au moins plus qu’un sourire : sauf une. Elle souriait sans réellement lui porter d’attention et il fut l’un des premiers à la taquiner avec des surnoms commençant par veuve quand Aeden sembla après la mort de son mari se désintéresser des hommes. Mais pas du sexe. Sauf qu’avec lui il n’y en eu pas ce qui eu le don de lui faire travailler les méninges… Et encore maintenant ses méninges travaillent, notamment quand il doit aller tuer des sangsues à ses côtés.

Autre ? :


Dernière édition par Lucian le Dim 23 Jan - 23:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Azghar
Originel
avatar

Messages : 708
Messages rp : 19
Date d'inscription : 04/06/2010

Identification
Âge: 1959
Statut: Maitre
Relations:

MessageSujet: Re: Lulu la fée finit --'   Dim 23 Jan - 22:48

Bonsoir Lucian et bienvenue officiellement parmi nous =)

Tout d'abord désolé pour le retard .

Ensuite quelques remarques :

- Bon j'espère ne pas m'être trompé en comprenant le moment de la transformation de Lucian... Alors, si j'ai bien compris, la belle brune arrive, il l'amène dans la forêt... Elle se transforme en louve, le mord, se re-transforme et se casse, c'est ça ? Parce que les Originels ne se changent en humains qu'à la pleine lune. Et à l'occasion de cette nuit, ils ne peuvent retrouver leur forme lupine qu'au lever du jour... Donc à ce moment là, ça poserait problème x)

- Les transformations de Lycans ne sont pas réellement interdites... Disons qu'elles sont limitées.

- Tu dis détruire les sangsues de par les armes que tu confectionnes... Bon déjà, en tant que Lycan, tu n'en as pas vraiment besoin, mais passons ^^ L'autre problème étant que les Vampires ne meurent pas aussi facilement, je parle, entre autres, des Mordus et Originels qui ne rendent l'âme qu'aux rayons du soleil.

- Différencies-tu lycans et loups-garou ? Car sur Coa' ce sont les mêmes "bêtes".

- A la fin tu parles d'une femme partant combattre les vampires à ses côtés. Je suppose que c'est la prédef' que tu veux faire mais est ce une Originelle ? une lycanne ou bien une hybride ? Il faudrait expliquer celà.

- Tu marques combattant volontaire , est ce donc mercenaire ? Ou combattant tout simplement ?

Bon courage =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucian
Lycan
avatar

Messages : 7
Messages rp : 0
Date d'inscription : 07/01/2011

Identification
Âge: 1403 ans
Statut: Combattant
Relations:

MessageSujet: Re: Lulu la fée finit --'   Dim 23 Jan - 23:52

Edit, désole pour le loup et lycan j'ai juste varier le vocabulaire pour éviter les répétitions, et si je parle des loups véritable écrit dans la fiche je parle des loups loups pas des loups garou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Azghar
Originel
avatar

Messages : 708
Messages rp : 19
Date d'inscription : 04/06/2010

Identification
Âge: 1959
Statut: Maitre
Relations:

MessageSujet: Re: Lulu la fée finit --'   Lun 24 Jan - 21:28

Bonsoir =)

Bon bah les modifications sont niquels ! Tu es donc validé !

Je te laisse remplir ta fiche d'identification , ainsi que faire ta demande de lieu de vie .


Bon RP parmi nous o/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Lulu la fée finit --'   

Revenir en haut Aller en bas
 

Lulu la fée finit --'

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Coalition :: Préambule :: Les Personnages :: Présentations des Loups :: Présentations des Lycans Validées-
Sauter vers: